Au terme de la formation théorique, vous aurez à réussir un examen organisé à Bruxelles par la Direction Générale du Transport Aérien (DGTA). L'école qui vous a formé doit vous inscrire à cet examen. Le RAPCS programme une session d'examen par an à la fin du mois de juin; mais, vous pouvez le passer à peu près n'importe quand.

Au terme de la formation pratique, vous aurez à faire la preuve de votre aptitude en vol devant un examinateur. La formation pratique peut commencer même sans la réussite du test théorique.

Il faut aussi montrer que votre anglais est suffisant pour communiquer à la radio. Un test pour votre English Proficiency Level est régulièrement organisé à Spa par la RAPCS. La réussite de ce test est obligatoire et le RAPCS organise des mises à niveau. Suite à quoi, vous serez pilote privé. Vous pourrez alors vous promener où bon vous semble, en Belgique, en Europe ou plus loin, à bord des avions du club.
Vous pourrez faire profiter de votre art vos amis et vos amies, car c'est à ce moment seulement qu'il vous sera permis d'emmener des passagers.
La formation de l'école de pilotage de votre club vous aura appris à connaître et respecter les règles de l'aviation, et c'est en pilote compétent et responsable que vous évoluerez dans le monde passionnant de l'aviation légère.

Et après...

Au club , vous vous perfectionnerez, suivrez des formations de différences pour voler sur chaque type d'appareil du club. (Hélice à pas variable [OO-ALE] , avion à train classique [OO-SPQ] , avion de voyage à hautes performances [PH-AML] et qualification vol de nuit .)

Et puis, qui sait, vous en ferez votre métier. Un jour, vous "volerez" un A380 ou un F16...

Et à chaque vol, seul ou accompagné, vous ressentirez cette joie intense, ce plaisir chaque fois neuf de réaliser ce rêve d'enfant qui vous a attiré vers nous.

C'est tout ce que le Royal Aéro Paraclub de Spa vous souhaite.

Maintenir sa qualification PART.FCL

Si votre licence vous est acquise à vie, il faut juste veiller à maintenir les qualifications (SEP -- Single Engine Piston -- notamment):

  1. Par expérience :
    Dans les 12 mois précédant la fin de validité de la qualification (et non dans les 12 mois précédant votre demande) , vous avez effectué sur la classe d’appareil concernée ou sur un type monomoteur à pistons :

    • 12 heures de vol dont 6 heures comme commandant de bord (PIC),
    • dont 12 décollages et 12 atterrissages,
    • dont 1 vol d'entraînement d'1 heure minimum avec un instructeur (FI). Il doit s'agir d'un seul vol d'au moins 60 minutes (et non pas 2 fois 30 minutes par exemple).

    Ce vol d'une heure peut être remplacé par n’importe quel autre contrôle de compétences (IFR, ...) ou un examen pratique avec un examinateur (FE). Ceci vous dispensera de renvoyer votre carnet de vol à la DGTA car le FE va signer la licence courante pour prolonger sa validité; sinon il faut renvoyer votre carnet de vol à la DGTA avec une formulaire spécial et payer un montant (94 EUR en 2014).

  2. Par test avec un examinateur: après la fin de validité de la qualification, vous effectuez un contrôle de compétences avec un Flight Examinator (FE): Proficiency Check.

Variantes de la qualification Single Engine Piston (SEP)

Les différentes variantes du monomoteur sont regroupées dans l'appellation SEP, les variantes ne sont pas enregistrées sur la licence FCL. Elles sont apposées sur le carnet de vol par l'instructeur après formation théorique et pratique, et ont une durée de validité illimitée.

Pour les variantes : 

  • RU : Retractable Undercarriage (Train rentrant) 
  • VP : Variable Pitch (Hélice à calage variable) OO-ALE
  • TW : Tail Wheel (Train classique) OO-SPQ
  • T : Moteur Turbocompressé / Suralimenté PH-AML
  • P : Cabine pressurisée 
  • PP : Multi-moteur à traction axiale - les "push-pull" genre C337, ... 
  • SLPC : Single Lever Power Contrôle (monomanette) PH-AML
  • EFIS : Electronic Flight Instrument System (Glass Cockpit)

Attention confusion possible FADEC = Full Authority Digital Engine Control et SLPC = Single lever Power Control
Un SLPC n’est pas systématiquement associée à un FADEC.

Exemples:

– Pour les Cirrus il n’y a qu’une commande qui, par un système de tringlerie actionne le papillon d’admission et la commande de régulateur d’hélice et cela sans FADEC.

– Pour le moteur SMA il y a une monomanette qui donne une consigne à un unique calculateur (ECU) qui pilote le débit de carburant en fonction de différents paramètres.  Ce n’est pas un FADEC.  En outre le régulateur d’hélice n’est pas commandé par le calculateur.

 
Copyright © 2017 Spa-Aviation. All Right Reserved.
Powered By Joomla Perfect